Sophrologie pour tous et au quotidien

 Séances collectives de Sophrologie les lundis, de 20h45-21h45.
Par Laurence Mouton, Sophrologue diplômée d’État et Psychanalyste.
Une large place est laissée à la parole et à l’écoute active bienveillante.

Cours adaptés aux élèves présents.
Approche globale pour :

. Gérer son stress et son anxiété
. Sortir d’un burn-out, apprendre à récupérer de la fatigue
. Améliorer son sommeil
. Apaiser ses douleurs et/ou gérer sa maladie par la sophrologie

La sophrologie consiste à être au plus près de notre nature profonde.

Le projet de la sophrologie : se rapprocher de sa nature profonde.

. Réduire la somatisation
. Reconnaître son potentiel d’auto-guérison
. Reprendre Confiance en soi  I  Apprendre à s’aimer Reconnaître sa puissance
. Apprendre les techniques de respiration pour se détendre et se reconnecter à son énergie
. Se préparer aux examens et à la prise de parole en public
. Sortir des dépendances
Renseignements et inscription :
06 81 39 06 73        lmouton.sophro@gmail.com

TARIFS : par ici

Météo au beau fixe : pratique dans la cour fleurie

Au titre de sophrologue référente de l’Afa dans le Nord – Pas de Calais, Laurence Mouton propose 10 % de réduction à ses adhérents. L’Afa est une association nationale accompagnant les personnes atteintes de maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

*

 

 

 

. Atelier Apaiser ses douleurs physiques 
Sur demande. A partir de 6 personnes
Cinq séances collectives d’1h à 1h30.

. Apprendre les techniques de la sophrologie pour se détendre,
. Apaiser ses douleurs articulaires et ses migraines,
. Limiter les poussées de certaines maladies chroniques,
. Réduire les effets secondaires des traitements médicaux,
. Revenir à la mobilité sans douleurs et à son rythme,
. Reconnaître son potentiel d’auto-guérison

Renseignements et inscription :
Laurence Mouton 06 81 39 06 73

*

La Sophrologie. Qu’est-ce que c’est ?

Par Laurence Mouton,
Sophrologue et Psychanalyste

Au croisement du yoga, de la méditation et de l’hypnose médicale, la sophrologie est une méthode de relaxation et un remède aux maux existentiels. Par la respiration, la méditation et des mouvements spécifiques, associées à une écoute active, elle permet de s’alléger de troubles liés au stress, de douleurs physiques et psychologiques, d’addictions trop envahissantes.
Après avoir largement fait ses preuves dans les domaines thérapeutiques, les maternités et la préparation mentale des sportifs, elle investit aujourd’hui les entreprises et l’école.

Son étymologie

Le terme sophrologie puise ses origines dans les racines grecques. « Sos » renvoie à l’harmonie, « phrên » à l’esprit et « logos » à l’étude et la parole. La profession définit la sophrologie comme l’étude de la conscience en harmonie.

Son origine

La méthode a été fondée dans les années 60 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Il s’est notamment appuyé sur son expérience de médecin à Madrid, sur les philosophies issues de la phénoménologie, l’hypnose médicale et ses nombreux voyages initiatiques. En Inde, il découvre le yoga, au Tibet, le bouddhisme. Au Japon, il s’initie à la méditation zen. En s’intéressant à la philosophie orientale, il approfondit ses connaissances sur les états de conscience modifiée et fonde, à partir de ces enseignements, sa propre théorie qu’il adapte à l’esprit occidental. Celle-ci s’appuie principalement sur la relation étroite entre le corps et l’esprit.

L’approche humaniste

Météo au beau fixe : pratique dans la cour fleurie.

L’Atelier de Sophrologie Humaniste s’appuie en particulier sur l’écoute empathique initiée par Carl Rogers dans les années 60. Le psychologue américain, membre fondateur de la psychothérapie centrée sur la personne,  accompagnait ses patients dans la quête de leur nature profonde. Chaque individu détient en lui sa vérité. Aucune science du psychisme, autorité extérieure, en particulier celle du thérapeute, ne doit diriger les personnes au nom de ses propres normes, pensait-il.

« Plus une personne sera consciente, non seulement des stimuli extérieurs mais aussi des idées, des rêves, et du flot incessant des sentiments, des émotions, et des réactions physiologiques qu’elle ressent en elle-même, plus elle pourra se mouvoir dans une direction en accord avec le flux évolutif ». Carl Rogers, membre fondateur de la psychothérapie centrée sur la personne dans les années 60. 

La méthodologie
  
SONY DSCEn individuel ou en groupe, guidés par la voix, assis, debout ou allongés, les participants sont amenés à visualiser ou à mettre en mouvement leur corps par des exercices simples qu’ils sont libres d’adapter. La méthode vise la rencontre du corps et de l’esprit au sein de la conscience. Ce qui y apparaît lors des séances provient de notre être le plus profond. Ses nouveaux contenus remplacent les anciens façonnés par nos conditionnements, et ouvrent peu à peu la voie à la découverte de qui nous sommes, sans jugements.

Un minimum d’au moins trois séances accompagnées est nécessaire pour atteindre le résultat escompté, car en tant que méthode méditative la sophrologie demande un entrainement régulier. Pour atteindre un début de transformation, parfois en quelques semaines, il est vivement recommandé au sophronisant d’être partie prenante dans ce qui lui est proposé et de s’entraîner régulièrement dès que c’est possible sans la présence du sophrologue.

Les finalités 

La sophrologie est un puissant moyen de recentrage. Ses grandes finalités sont le bien-être, le sommeil retrouvé, l’augmentation de la concentration, de la mémoire, de la créativité, l’accueil de ses émotions en tant que ressources, la reconnexion à notre intuition naturelle, ainsi que le renforcement de la confiance en soi.

Les professions médicales, en particulier les infirmières, les sages-femmes, les kinésithérapeutes et les psychologues s’y intéressent aujourd’hui, trouvant ainsi à offrir à leurs patients une voie nouvelle de soins centrés avant tout sur la personne.

Les champs d’application 

Dominique Servant, médecin psychiatre et psychothérapeute au CHU de Lille, rappelle les deux grands domaines d’action de la sophrologie. « Deux approches sont à distinguer : l’approche santé – surtout dans le stress, l’anxiété, les douleurs et la préparation à l’accouchement qui a vraiment fait connaître la sophrologie au grand public -, et l’approche développement personnel et performance sportive « .

*

Ses bienfaits ?
Par Laurence Mouton, sophrologue et psychanalyste à Lille

Laurence Mouton, sophrologue spécialisée dans les troubles liés au stress.

Cette thérapie complémentaire à la médecine traditionnelle agit sur le stress, les troubles émotionnels, du comportement et les douleurs chroniques. Elle permet notamment de prendre conscience des tensions inutiles afin de s’en libérer et d’appréhender les événements de la vie sous un angle nouveau, plus positif et constructif.  Cette méthode trouve principalement son origine dans le yoga, la méditation et l’hypnose.

Une pratique régulière renforce le système immunitaire, apporte la sérénité, canalise l’énergie et permet une meilleure réappropriation de son corps. La sophrologie fait aujourd’hui partie des thérapies dites psychocorporelles.

Elle diminue l’anxiété. La sophrologie aide le patient à renouer avec ses ressources internes. Celles-ci lui permettent de réguler ses émotions, en particulier ses peurs. Dans la mesure où nombre de pathologies et l’augmentation de leurs symptômes, comme les douleurs articulaires, cervicales et dorsales, les maux de tête, la fatigue et les insomnies, sont liées au stress et aux perturbations psychiques,  la méthode renvoyant aux sensations corporelles apaisantes de l’ici et maintenant peut se révéler  particulièrement efficace pour retrouver l’équilibre du corps et de l’esprit.

La sophrologie dispose d’outils efficaces quand le moral est au plus bas.

Dans le champ médical, la discipline est de plus en plus indiquée par les médecins comme thérapie complémentaire pour agir sur les douleurs chroniques, telles que les migraines, la fibromyalgie, les névralgies cervico-brachiales et du trijumeau et les acouphènes. Elle est également utilisée pour limiter les problèmes dermatologiques, comme le psoriasis et l’eczéma, ainsi que les troubles respiratoires, dont l’asthme. La sophrologie dispose également de techniques pour améliorer la vie des personnes vivant des crises de spasmophilie, voire les faire disparaître.

Dans sa dimension apaisante, elle agit de façon significative sur la douleur, la motricité et le moral des personnes souffrant de pathologies chroniques comme la maladie de Parkinson ou la maladie de Crohn, et ce même dans leur forme avancée. La sensation de liberté retrouvée au sein de leur corps donne aux patients l’espoir d’un avenir meilleur. Ils découvrent que les moments de répit sont possibles. Peu à peu, ces plages de mieux-être s’élargissent et ouvre la porte à un quotidien plus facile.

En tant qu’outil affinant les perceptions corporelles, la sophrologie est propice au repérage des mécanismes erronés amenant à certains troubles, dont ceux de la sexualité. A ce titre, elle est une aide efficace pour sortir de ses dysfonctionnements, permettre l’épanouissement sexuel et amoureux au sein en particulier du couple, quelquefois en vue d’accéder à la maternité ou la paternité.

Dans le domaine du développement personnel, la sophrologie est un puissant moyen de recentrage. Ses finalités sont le bien-être, l’augmentation de la concentration, de la mémoire, de la créativité. Mais aussi la reconnexion à son intuition naturelle pour faciliter la prise de décision, ainsi que le renforcement de la confiance en soi parfois pour vaincre la timidité ou le trac. A ce titre, elle représente un bel outil pour la préparation aux examens et aux entretiens de recrutement.

Les indications de la sophrologie

Au quotidien et au travail

  •  Gérer son stress et les troubles associés (fatigue, burn-out…)image1
  • Améliorer son sommeil
  • Vaincre les phobies
  • Renforcer l’estime de soi, vaincre la timidité
  • Travailler la confiance en soi
  • Apprendre à mieux se connaître, gérer ses émotions
  • Améliorer sa concentration et sa capacité de mémoire
  • Améliorer sa relation aux autres, son expression en public
  • Se reconnecter à son intuition naturelle pour les prises de décision
  • Mieux appréhender les changements (deuil, séparation, licenciement…)

En parallèle à un suivi médical et/ou psychologique

  • Aider à la parentalité/maternité, dont à la PMAimage2
  • Soulager les douleurs physiques et psychologiques liées aux pathologies, telles que les maladies de Parkinson, de Crohn…
  • Aide des personnes souffrant de stress post-traumatique
  • Gérer son anxiété (examen et intervention chirurgicale…)
  • Diminuer l’impact des acouphènes
  • Réduire les blocages sexuels
  • Aider au sevrage tabagique, alcoolique
  • Réguler les troubles du comportement (alimentaire, jeux video…)

Dans le domaine pédagogique

  • Se préparer à un examenimage3
  • Améliorer ses capacités d’apprentissage et de concentration
  • Cultiver sa créativité
  • Favoriser un bon développement physique, émotionnel et relationnel de l’enfant

Dans le domaine sportif

  • Améliorer sa concentration et ses performances
  • Parfaire sa préparation mentale

La médecine, les psychologues et les pédagogues conseillent aujourd’hui l’apprentissage et la pratique régulière de la sophrologie comme complément de soins et approche de la personne dans sa globalité.

Le sophrologue ne délivre pas de médicaments.