Psychanalyse Une alternative efficace à l’heure du coaching

Par Laurence Mouton, Psychanalyste et Sophrologue

Scéances sur RDV à l'Atelier avec Laurence Mouton, psychanalyste

Je vous reçois avec une écoute interactve dans mon cabinet au 99, bd Vauban, à Lille

Pourquoi vous orienter vers une psychanalyse à l’heure du coaching ? Pour quelle raison vous plongeriez-vous dans la psychologie des profondeurs alors que la solution se trouve peut-être dans ce livre-là, le dernier que vous avez acheté, celui qui vient s’ajouter à la pile déjà acquise ? Pourquoi perdriez-vous votre temps à apprendre à vous connaître alors qu’il existe des techniques toutes faites, prêtes à être reproduites à la lettre ? Et pourquoi celles-ci ne marchent toujours pas alors que vous avez bien lu et relu le best-seller qui annonçait vous révéler clef en main la solution a votre problème ?

Saviez-vous que votre histoire n’est pas celle de votre voisin, ni celle de votre meilleur(e) ami(e), en un mot que vous êtes « unique ». Il n’existe pas sur cette terre un seul individu possédant les mêmes empreintes digitales que vous. C’est pourquoi, on ne démarre pas une psychothérapie comme ça, tout de go. Il s’agit d’abord pour le psychanalyste de connaître votre histoire, voire quand c’est possible, celle de vos parents et grands-parents.

Ce travail réalisé en conscience s’appelle une « anamnèse » constituant le point de départ de l’aventure que vous entamez pour découvrir l’origine des symptômes qui vous amènent à consulter. Bien souvent, ces symptômes que l’on pourrait aussi appeler « blocages » cachent des problèmes auxquels vous n’aviez même pas songés, tant ils sont enfouis dans les tréfonds de votre inconscient. Qui les y a stockés ? Vous, à des moments de votre vie où il était préférable de les faire disparaître de votre champ de vision. Aujourd’hui, ils ne sont plus utiles nichés dans votre inconscient. Bien au contraire, il est temps de les faire remonter à la surface pour qu’ils cessent de vous entraver.

Au cours de votre voyage analytique, vos complexes, angoisses, sentiments de culpabilité, insomnies, problèmes sexuels, états dépressifs et ses meilleurs symptômes révèlent peu à peu les processus que vous aviez mis en place pour, tant bien que mal, tenter de vivre, voire survivre. Vous vous découvrez alors en tant qu’être séparé de vous-même, clivé.

Le projet d’une psychanalyse n’a d’autre finalité que celle de retrouver la paix profonde, la sécurité et d’être en accord avec soi, de découvrir des pans entiers de vous-mêmes que vous aviez occultés. Autrement dit, de faire sauter les verrous qui peu à peu ont envahi tout le champ de votre existence.

Il s’agit d’un merveilleux voyage vers la guérison de soi, pour soi et vos enfants si vous en avez mis au monde ou envisagez de le faire un jour.

Ce contenu a été publié dans psychanalyse, psychanalyste, Sophrologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.